Perte d’autonomie des personnes âgées : quels besoins et quels coûts pour accompagner le virage domiciliaire? - Notes IPP Access content directly
Preprints, Working Papers, ... Year : 2023

Perte d’autonomie des personnes âgées : quels besoins et quels coûts pour accompagner le virage domiciliaire?

Abstract

Présentation En 2021, près de 2 millions de personnes âgées de 60 ans ou plus déclarent être limitées dans les activités de la vie quotidienne (11 %) et 1,3 million sont bénéficiaires de l’Allocation personnalisée d’autonomie (APA, 7,5 %). L’allongement de la durée de vie vers des âges où la probabilité de perdre son autonomie augmente, devrait induire une progression du nombre de personnes âgées dépendantes et de bénéficiaires de l’APA dans les années à venir. Cette augmentation est estimée par la DREES à plus de 350 000 bénéficiaires de l’APA supplémentaires d’ici à 2040, soit une augmentation de 29 % par rapport à 2020. Face à ces dynamiques, se pose la question des besoins d’accompagnement que ces personnes âgées nécessiteront et du financement public à provisionner pour la prise en charge de la perte d’autonomie. Cette note propose plusieurs scénarios d’évolution des dépenses publiques de prise en charge de la perte d’autonomie et estime les effectifs d’aides professionnelles nécessaires à l’accompagnement des personnes âgées d’ici à 2040, dans trois différents lieux de vie. Résultats clés Face aux prévisions d’évolution du nombre de personnes âgées dépendantes et dans l’optique d’un « virage domiciliaire », les effectifs d’aides professionnelles nécessaires à la prise en charge de la perte d’autonomie à domicile et en Ehpad devraient augmenter respectivement de 42 % et de 14 % d’ici à 2040 par rapport à 2020. À politique publique de prise en charge inchangée, l’augmentation du nombre de bénéficiaires de l’APA conduirait à une hausse de 30 % des dépenses totales d’APA entre 2020 et 2040. Mais le « virage domiciliaire » signifie que vivront à domicile des personnes aux besoins plus importants qu’aujourd’hui : il nécessitera des revalorisations des salaires pour permettre le recrutement de professionnels. En intégrant ces changements, la dépense totale d’APA augmenterait de 4,8 milliards d’euros d’ici à 2040, soit 80 % par rapport à 2020 (en euros réels). Ces nouveaux besoins pourraient également se traduire par une diminution de la sousexécution des plans d’aide d’APA notifiés. En supposant que les plans d’aide notifiés sont exécutés en totalité, les dépenses d’APA pourraient quasiment doubler entre 2020 et 2040 pour atteindre 12,4 milliards d’euros. A l’horizon 2040, une politique d’accompagnement du virage domiciliaire de ce type coûterait 4,6 milliards d’euros de plus que celle à prise en charge inchangée, soit 60 % de plus.
Fichier principal
Vignette du fichier
n96_NoteIPP_P_mendras_projectionAPA-4.pdf (1.04 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

halshs-04439144 , version 1 (05-02-2024)

Identifiers

  • HAL Id : halshs-04439144 , version 1

Cite

Pauline Mendras. Perte d’autonomie des personnes âgées : quels besoins et quels coûts pour accompagner le virage domiciliaire?. 2023. ⟨halshs-04439144⟩

Collections

IPP NOTES-IPP
14 View
8 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More