Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Thèse

Santos parados : ethnohistoire et régimes mémoriels des maisons de culte du central Méjico (Matanzas, Cuba)

Résumé : En 1846, l’esclavagiste Julián de Zulueta y Amondo achète un petit moulin à sucre qu’il baptise Álava où il fait construire un baraquement pouvant détenir jusqu’à 700 esclaves. Certains d’entre eux « fondent » des santos parados, pierres consacrées aux divinités nommées orichas qu’ils enterrent dans divers lieux du baraquement ou conservent auprès d’eux. Le plus connu de ces esclaves se nomme Ta Jorge, « homme de confiance » du maître qui, lors de la traversée de l’Atlantique, a gardé avec lui le santo parado d’Elegguá et une figurine représentant l’oricha-enfant. Aujourd’hui, ces reliques sont au cœur de la ritualité d’une des quatre maisons de culte qui composent le champ religieux de ce batey, rebaptisé central Méjico depuis la Révolution de 1959. Grâce à une enquête ethnohistorique et ethnographique, cette thèse propose une réflexion sur un siècle et demi de dynamiques religieuses cubaines en milieu rural ainsi que sur la relation qu’entretiennent aujourd’hui les pratiquants avec leur passé. Elle montre que, loin d’être remplacé par la santería moderne, le culte des santos parados s’est adapté aux évolutions religieuses de Cuba grâce à de constants échanges entre l’ingenio et son environnement. Ces derniers ont permis l’appropriation par les pratiquants locaux du rituel initiatique du kariocha créant un réseau complexe de parentés rituelles toujours plus dense. Pour autant, les pratiquants continuent de mettre en avant la parenté biologique pour définir les maisons de culte à travers des mémoires narratives performées par rite. Ces récits, construits selon un régime mémoriel généalogique, sont corollaires de discours revendiquant à chaque maison une place au sein de la micropolitique locale. Cette recherche s’intéresse plus particulièrement aux représentations locales du passé servile mises en perspective avec le contexte mémoriel national. Elle met en lumière l’influence des régimes mémoriels macropolitiques de l’esclavage sur les discours micropolitiques comme sur certaines pratiques religieuses infrapolitiques : les possessions par les esprits d’esclaves.
Liste complète des métadonnées

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-03191332
Contributeur : Abes Star :  Contact
Soumis le : mercredi 7 avril 2021 - 09:22:56
Dernière modification le : jeudi 8 avril 2021 - 03:32:25

Fichier

Toutain_Maxime.pdf
Version validée par le jury (STAR)

Identifiants

  • HAL Id : tel-03191332, version 1

Collections

Citation

Maxime Toutain. Santos parados : ethnohistoire et régimes mémoriels des maisons de culte du central Méjico (Matanzas, Cuba). Anthropologie sociale et ethnologie. Université Toulouse le Mirail - Toulouse II, 2019. Français. ⟨NNT : 2019TOU20076⟩. ⟨tel-03191332⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

55

Téléchargements de fichiers

46